Le sport au cœur de la cohésion militaire : Fin Des Premiers PO ET MCO-TIR à TEMEDJA

Le sport au cœur de la cohésion militaire : Fin Des Premiers PO ET MCO-TIR à TEMEDJA

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Démarrés le dimanche 14 aout 2022 avec l’arrivée des délégations, les premiers championnats militaires et paramilitaires de Parcours d’Obstacles (PO) et de Marche Commando-Tir (MCO-TIR) ont pris fin le samedi 20 août 2022 à Témédja dans la préfecture d’Amou. Ils ont été organisés par le 3ème Régiment d’Infanterie (RI) en collaboration avec la division Education Physique et du Sport Militaire (EPSM) des Forces Armées Togolaises. L’objectif poursuivi est d’une part de renforcer la cohésion au sein des unités des forces de défense et de sécurité et d’autre part d’améliorer les capacités physiques et les compétences opérationnelles du personnel. Pour cette édition 2022, le 3ème RI est sacré champion au PO tandis que le trophée à la MCO-TIR a été remporté par le Régiment Parachutiste Commando (RPC).

C’est dans une atmosphère de compétition, d’esprit de cohésion, de combativité et surtout du fair-play que le Régiment Parachutiste Commando (RPC), l’Office Togolais des Recettes (OTR-DOUANE), le 3ème Régiment d’Infanterie (3ème RI), le 25ème Bataillon Blindé (25ème BB), le 23ème Bataillon d’Intervention Motorisé ( 23ème BIM), l’Armée de l’Air, le 2ème Régiment d’Infanterie (2ème RI), le 1er Bataillon d’Intervention Rapide (1er BIR), le Régiment Blindé de Reconnaissance et d’Appui (RBRA), la Gendarmerie Nationale, le Corps des Sapeurs-Pompiers (CSP), le Régiment de Soutien et d’Appui (RSA), le 1er Régiment d’Infanterie (1er RI), la Police Nationale, le Régiment Commando de la Garde Présidentielle (RCGP), la Marine Nationale et le Corps des Eaux et Forêts se sont donnés rendez-vous à Témédja dans le 2e secteur militaire pour disputer les trophées mis en jeu dans les disciplines de Parcours d’Obstacles (PO) et de Marche Commando-Tir (MCO-TIR). A l’issue des 5 jours de compétition, des quatre-vingt-cinq (85) athlètes issus des 17 unités militaires et paramilitaires seules trois équipes et les trois athlètes ont pu tirer leurs épingles du jeu en remportant les prix mis en jeu dans chacune des catégories et disciplines.

Les compétiteurs lors de l’épreuve de la MCO-Tir

Pour ce qui est du parcours d’obstacles également appelé parcours du combattant, une épreuve du sport militaire composée de 20 obstacles étalés sur 500 mètres, le 3ème RI a remporté la première place en équipe avec un chrono de 4’09’’31 suivi à la deuxième place par la Gendarmerie Nationale. Quant à la troisième place, elle est revenue au RCGP qui a parcouru le circuit en 4’35’’22. Dans la même discipline pour les concurrents individuels, l’Elève Gendarme TCHANGO Lakmété de la Gendarmerie Nationale est classé premier avec un chrono 2’46’’94 devançant le Caporal ASSI Hodabalo du 3ème RI avec un chrono de 2’52’’51 et le soldat de 1ère classe YOROUTCHOUTA Eri du RCGP avec un chrono de 2’53’’52.

En ce qui concerne la marche commando-tir, qui s’est effectué sur une distance de 8 kilomètres avec une charge de 23 kilogrammes et qui en bout de course s’est terminé par un tir chronométré de deux (02) minutes à balles réelles de dix (10) cartouches sur des cibles ; c’est le RPC qui s’est arrogé la première place en équipe. Il est suivi du 3ème RI et de la Gendarmerie Nationale.

L’équipe du 3ème RI

Dans la catégorie tir individuel, le Sergent DARE Gbati du 3ème RI s’est emparé du trophée de meilleur tireur, suivi du Sergent KOLANI Kagnayeme de l’Armée de l’Air ; le troisième rang est tenu par le Sergent BALEKO M’bon du RPC.

L’équipe du RPC

Le président du comité d’organisation, le lieutenant-colonel KADANGA N’Guwaki, chef de corps du 3e RI, s’est félicité du bon déroulement de la compétition. Il a ensuite félicité les différents athlètes pour leur comportement exemplaire au cours de cette compétition et les a, par ailleurs invités à plus de travail et de courage afin d’améliorer les performances obtenues durant ce championnat. Il a également témoigné sa gratitude au Chef d’état-major général des Forces Armées Togolaises pour le choix porté sur le 3ème RI en vue de l’organisation de ce grand rendez-vous sportif militaire.

Lieutenant-colonel KADANGA N’Guwaki, chef de corps du 3ème RI

Dans son discours de clôture, le Colonel MANGORGOU Monigbeni, commandant la 1ère Région Militaire, a, au nom du Chef d’état-major général des Forces Armées Togolaises, témoigné sa gratitude à la haute hiérarchie militaire, en l’occurrence le Chef des armées, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, pour son soutien multiforme et permanent aux Forces Armées Togolaises. Il a rappelé que les disciplines au programme de ces championnats participent au développement individuel et collectif des capacités opérationnelles des unités militaires et paramilitaires dans la mesure où elles entrent dans l’entrainement et la mise en condition physique des troupes aux combats afin de garantir la sécurité pour tous les Togolais.

Colonel MANGORGOU Monigbeni, commandant la 1ère Région Militaire