Séminaire régional sur la protection des civils, le genre et les droits de l’homme au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP)

Séminaire régional sur la protection des civils, le genre et les droits de l’homme au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP)

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP) a abrité du  25 au 26 novembre 2021 un séminaire régional sur la protection des civils, le genre et les droits de l’Homme. Le but est de renforcer les compétences techniques et opérationnelles des cadres francophones d’Afrique de l’Ouest en matière de protection des civils selon le concept onusien. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Colonel KOLEMAGAH Kassawa, Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre,  représentant le Chef d’Etat-major Général des FAT.

« La protection du genre, les droits humains et la protection des civils dans le contexte de maintien de la paix » est l’un des modules inscrits dans  les activités du Projet de Renforcement des Capacités du CEOMP en abrégé (PCR-CEOMP) pour la période de mars 2021 à mars 2022. Ainsi, ce séminaire vient à point nommé outiller les participants à prendre des mesures concrètes pour protéger les civils en période de conflits armés.

Vue partielle des séminaristes

Le gouvernement japonais par le biais du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a fait le choix du CEOMP pour former les cadres francophones de l’Afrique de l’Ouest intervenant dans les processus de mise en condition opérationnelle des troupes avant leur projection dans les opérations de maintien de paix. Selon le Lieutenant-colonel SALIFOU Pini, commandant le CEOMP, ce séminaire va permettre d’armer les formateurs sur les thèmes de la rencontre et recueillir leurs observations pour améliorer le document du plan d’action qui sera une référence.

Le système des Nations Unies ne ménage aucun effort pour soutenir le Togo dans le renforcement des capacités de ses forces de défense et de sécurité. Occupant la 16ème  place dans le classement mondial des pays contributeurs de troupe aux opérations de maintien de la paix,  le Togo joue ainsi sa partition dans l’agenda pour la paix mondiale en veillant pour la paix au niveau national, tout en apportant une contribution significative aux opérations de maintien de la paix dans la sous-région et sur le continent africain.

 Dans son mot d’ouverture, le Colonel KOLEMAGAH Kassawa a, au nom du Chef d’Etat-major Général des FAT, témoigné sa gratitude au PNUD et au Japon pour leur engagement aux côtés des Forces Armées Togolaises avant de convier les participants à s’approprier le contenu du séminaire.

Pour rappel, le Projet de Renforcement des Capacités du CEOMP (PCR-CEOMP) est le fruit du partenariat du gouvernement togolais et le Japon à travers le PNUD et vise à accompagner la mise en condition opérationnelle des troupes.