Cérémonie d’adieu à l’élève officier médecin KOUDJI Elom Julie

Cérémonie d’adieu à l’élève officier médecin KOUDJI Elom Julie

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

L’Ecole des Services de Santé des Armées de Lomé (ESSAL) a servi de cadre le vendredi 03 décembre 2021 aux Forces Armées Togolaises pour rendre un dernier hommage à l’élève officier médecin KOUDJI Elom Julie décédée le 24 novembre 2021 à Lomé. C’était lors d’une cérémonie funèbre présidée par le Colonel APEDO Kodjo Ekpé, Chef d’Etat-major Général Adjoint,  représentant le Chef d’Etat-major Général des Forces Armées Togolaises, en présence des membres de la famille éplorée et une foule de sympathisants, du Professeur Majesté IHOU Watèba, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et de plusieurs autorités militaires et administratives.

Parents et sympathisants de la défunte

C’est un antre de l’Ecole des Services de Santé des Armées de Lomé (ESSAL),empreint de tristesse et de douleur, que les Forces Armées Togolaises, unies comme un seul homme, se sont retrouvées pour exprimer leur sentiment d’affliction et leur sympathie envers le personnel de l’Ecole et à l’égard de la famille éplorée KOUDJI. Décédée le 24 novembre 2021 lors d’un saut du stage de brevet militaire de parachutisme au camp du 1er Bataillon d’Intervention Rapide conformément au planning de l’école, l’Elève Officier Médecin KOUDJI a vu ses rêves de devenir médecin brisés par cet incident malheureux.

En effet devant un parterre d’officiels, d’élèves officiers médecins, d’amis attristés par cette tragique disparition, le cercueil de l’illustre disparue porté par ses collègues de la deuxième année a été exposé après des honneurs militaires. C’est l’élève officier médecin de la 2ème année Nachad Y. LARE qui a lu l’oraison funèbre retraçant le parcours scolaire spectaculaire du feu élève officier médecin KOUDJI, une existence marquée par une personnalité hors norme, prête à tout pour combler l’attente de ses semblables. Le moment fort de cette oraison funèbre est l’instant solennel où l’oratrice voulant souligner le rêve de Julie de devenir médecin brisé par cet incident malheureux, a fait chanter en chœur ses promotionnaires, l’une des chansons enseignées à la Formation Elémentaire Troupe Toutes Armes (FETTA) témoignant l’engagement de l’homme à devenir militaire vaille que vaille qui n’est autre que « je m’en vais dans l’armée ami, faudrait dire à ma mère, ma mère, si tu apprends un jour que je suis mort, faudrait que tu saches que c’était mon destin ».    

Après l’audition de l’oraison funèbre, le Colonel AGBA Komi, directeur de l’Ecole des Services de Santé des Armées de Lomé et le Colonel APEDO Kodjo Ekpé  ont  respectivement procédé au dépôt de gerbes sur la dépouille mortelle, en s’inclinant devant le cercueil de l’illustre disparue, dans une ambiance de tristesse entretenue par la musique du Régiment de Soutien et d’Appui (RSA) qui a exécuté la sonnerie aux morts suivi de l’hymne national.

Après les honneurs funèbres, le cortège s’est déplacé à l’Eglise Evangélique Presbytérienne de Gblinkomégan pour la messe d’enterrement. Le corps de feue Julie Elom KOUDJI repose désormais au cimetière de Yokoe. Qu’elle y repose en paix.