Pour protéger efficacement l’espace aérien national, assurer les missions de temps de paix et de temps de guerre, l’aviation togolaise, dès sa création s’est dotée d’appareils adaptés aux besoins qui sont les siens.

Toutes ailes déployées, l’aigle vole vers son objectif : c’est l’emblème de l’Armée de l’ Air Togolaise. Elle a voulu faire de l’oiseau royal le symbole de ses trois qualités fondamentales :le courage, la vitesse, la précision.

L’Armée de l’Air est partie de la section Air du 1° Bataillon d’Infanterie Togolaise créée en 1965 pour atteindre sa structure actuelle avec un Etat – Major en 1997 disposant de deux bases (une base chasse et une base transport) avec l’acquisition de nombreux aéronefs. C’est avant tout une armée défensive, adaptée aux trois impératifs d’une nation pacifique : reconnaissance du territoire et des frontières – et éventuellement de l’adversaire. L’appui des troupes au sol et l’interception des appareils ennemis. Le transport enfin, soit des renforts parachutés, soit du ravitaillement. Avec, pour corollaire, la possibilité d’intervenir au profit des populations civiles en assurant, comme cela s’est déjà produit, l’acheminement de secours, l’évacuation de grands blessés ou de malades graves, le transport de vivres ou de médicaments.

De nos jours, l’armée de l’air est devenue une armée des préliminaires, un appui de la division mis au profit des forces de surfaces.
Elle permet d’affliger un taux d’attrition de 30% voire plus a l’ennemi, réduisant ainsi ses capacités opérationnelles, tout en permettant aux forces terrestres d’occuper le terrain.
C’est la raison pour laquelle, j’ai l’honneur et le plaisir de vous présenter aujourd’hui, sa structure et son organisation, qui font d’elle une armée importante et nécessaire.

L’histoire de l’armée de l’air togolaise commence le 1er février 1964, date à laquelle le Broussard, premier avion acquis par notre pays faisait son baptême de l’air. Pour la mise en œuvre et l’exploitation de cet appareil, dans la même année il a été ainsi créé une « SECTION AIR ». Elle sera renforcée un an plus tard par un appareil de même type ainsi qu’un DC3 « DAKOTA » en 1968.

En 1970, la Section air qui était jusqu’alors une « petite unité » autonome sera rattachée au commandement du 1er Régiment interarmes togolais (RIT).

Prenant de l’importance, elle devient trois ans plus tard le 1er juillet 1973, l’Escadrille nationale togolaise.

La période allant de 1974 à 1980 fut marquée par l’acquisition successive des avions de transport, des hélicoptères et des avions de chasse. Cette structure deviendra le 1er décembre 1980, le Groupement aérien togolais (GAT).

L’année 1982 marque un tournant important de l’histoire de l’aviation togolaise avec la création d’une nouvelle base aérienne aux infrastructures modernes pour abriter désormais la composante « chasse » à Niamtougou.

L’armée de l’air naît officiellement le 16 avril 1997.

  • COMMANDANTS GAT ET CHEFS D’ETAT-MAJOR SUCCESSIFS

Les commandants GAT successifs :

  • Lieutenant-colonel FLORENT Jean : de juillet 1981 à juillet 1983 ;
  • Lieutenant-colonel HAMELIN Albert : de juillet 1983 à juillet 1985 ;
  • Lieutenant-colonel BLANCHER Bernard : de juillet 1985 à juillet 1987 ;
  • Lieutenant-colonel GUILLEMAIN Jacques : de juillet 1987 à juillet 1989 ;
  • Lieutenant-colonel LE BERRE Denis : de juillet 1989 à juillet 1991
  • Lieutenant-colonel GABORIEAU Jacques : de juillet 1991 à février 1993 ;
  • Lieutenant-colonel NANDJA Zakari : de février 1993 à avril 1997.

Les Chefs d’état-major successifs :

  • Colonel NANDJA Zakari : d’avril 1997 à octobre 1998 ;
  • Colonel AYEVA Essofa : d’octobre 1998 à septembre 2005 ;
  • Colonel BONFOH Bouraïma : de septembre 2005 à octobre 2012 ;
  • Colonel ARADJO Wemniba : d’octobre 2012 à octobre 2014 ;
  • Colonel ATTIPOU Kodjo Messan : d’octobre 2014 à octobre 2015 ;
  • Colonel MAKOUYA Balikou : d’octobre 2015 à novembre 2018 ;
  • Colonel BARARMNA-BOUKPESSI Djoguigou : de novembre 2018 à octobre 2020 ;
  • Colonel DJATO Tassounti : d’octobre 2020 à nos jours.

 

  • DEVISE DE L’ARMEE DE L’AIR

« HONNEUR –VAILLANCE »

BASE TRANSPORT DE LOME (BTL)

 

I-1      LOGO DE LA BTL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I-2      MISSIONS DE LA BTL

  • Transport de personnalités ;
  • Soutien aux forces terrestres ;
  • Evacuation sanitaire;
  • Recherches et sauvetages ;
  • Secours aux populations sinistrées ;
  • Surveillance côtière, des frontières et missions de reconnaissance ;

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I-3      ORGANISATION DE LA BTL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • MOYENS OPERATIONNELS : Gestion et maintien en condition opérationnelle du personnel navigant de la BTL. Assure la mise en œuvre et l’exploitation des aéronefs ;

 

  • MOYENS TECHNIQUES : Exécute la maintenance des aéronefs et des matériels d’environnement et de servitudes. Se chargent aussi de la formation et du maintien de compétence du personnel technique ;

 

  • MOYENS ADMINISTRATIFS : Assure le soutien administratif et logistique du personnel ;

 

  • MOYENS GENERAUX : Assure la protection et la défense de la base et ses installations ;

 

  • CENTRE MEDICAL DES ARMEES : Assure le suivi médical du personnel et de leurs familles.

 

I-4      HISTORIQUE DE LA BTL

  • 1er février 1964 : Naissance de l’aviation togolaise avec le premier vol du premier aéronef togolais type Broussard ;
  • 1970 : Création de la section air pour la mise en œuvre et l’exploitation des aéronefs et son intégration au 1er Régiment Interarmes (1er RIA) ;
  • 1973 : Création de l’Escadrille Nationale Togolaise suivie de nombreuses acquisitions d’aéronefs tels que GRUMANN II (1974), PUMA SA 330 (1975), CESSNA 337 PUSH PULL (1975), FOKKER 28 (1975), 02 DHC5D BUFFALO (1976), 02 LAMA (1978 et 1981) ;
  • 1982 : Création de la Base Transport de Lomé avec des avions de transport et hélicoptères.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I-5      COMMANDANTS BASES SUCCESSIFS DE LA BTL

  • Lieutenant-colonel LAVAL Lucien : de juin 1976 à juillet 1979 ;
  • Lieutenant-colonel LAEMMEL Serge : de décembre 1980 à juillet 1981 ;
  • Lieutenant-colonel POPULAIRE Alain : de septembre 1982 à juillet 1984 ;
  • Lieutenant-colonel MAUREL Aimé : de juillet 1984 à juillet 1987 ;
  • Commandant GE Claude : de juillet 1987 à juillet 1988 ;
  • Lieutenant-colonel CARDE Olivier : de juillet 1988 à juillet 1991 ;
  • Commandant BRAULT Xavier : de juillet 1991 à juillet 1992 ;
  • Commandant GAZIN Francis : de juillet 1992 à février 1993 ;
  • Colonel BONFOH Bouraïma : de février 1993 à décembre 2005 ;
  • Colonel ATTIPOU Kodjo Messan : de décembre 2005 à octobre 2014 ;
  • Colonel TOZOUN Egnonam : d’octobre 2014 à avril 2016 ;
  • Colonel BARARMNA-BOUKPESSI Djoguigou : d’avril 2016 à janvier 2019 ;
  • Colonel MAMAH Agnidoufey : de janvier 2019 à nos jours.

 

I-6      DEVISE DE LA BTL

« S’ELEVER POUR SERVIR »

BASE CHASSE DE NIAMTOUGOU (BCN)

II-1     LOGOS UTILISES A LA BCN

                        II-1.1 LOGO DE LA BCN

                        II-1.2 LOGO DE L’ESCADRON DE CHASSE DE LA BCN

 

 

II-2     MISSIONS ASSIGNEES A LA BCN

Les missions principales de la BCN sont :

  • la défense de l’intégrité de l’espace aérien togolais (couvrant l’espace terrestre et maritime) ;
  • la surveillance des frontières terrestres et maritimes ;
  • l’appui feu aux forces terrestres et navales.
  • la participation aux opérations de recherche et sauvetage.

 

 

 

 

 

 

II-3     ORGANISATION DE LA BCN

La BCN est dirigée par un commandant base assisté dans ses tâches par un commandant en second. Son personnel, de diverses spécialités, se regroupe aux seins de cinq (05) moyens à savoir :

  • MOYENS OPERATIONNELS (MO) : Gestion et maintien en condition opérationnelle du personnel navigant. Assure la mise en œuvre et l’exploitation des aéronefs ;

 

  • MOYENS TECHNIQUES (MT) : Exécute la maintenance des aéronefs et des matériels d’environnement et de servitudes. Se chargent aussi de la formation et du maintien de compétence du personnel technique ;

 

  • MOYENS ADMINISTRATIFS (MA) : Assure le soutien administratif et logistique du personnel ;

 

  • MOYENS GENERAUX (MGX) : Assure la protection et la défense de la base et ses installations ;

 

  • CENTRE MEDICAL DES ARMEES (CMA) : Assure le suivi médical du personnel et de leurs familles.

L’organigramme ci-après résume cette organisation.

 

 

 

 

II-4     HISTORIQUE DE LA BCN

La composante « chasse » de l’armée de l’air togolaise a vu le jour en 1976 et fût rattachée à l’Escadrille nationale basée sur le site actuel de la Base Transport de Lomé (BTL).

Par arrêté ministériel N° 82-27/D/MDN du 20 septembre 1982 portant dénomination de la Base Chasse de Niamtougou (BCN), elle sera relocalisée sur le site aéroportuaire de Niamtougou.

Depuis sa création, la BCN a été dotée en matériels et équipements modernes et adaptés à ses missions. Des vecteurs aériens tels que les Alpha-jet, les Macchi et les Epsilon ont été acquis entre 1976 et 1985. Leur mise en œuvre par un personnel hautement qualifié, a permis à la BCN d’accomplir efficacement les missions qui lui sont assignées. Elle a été également dotée en 1984 d’un radar de 23 cm d’une portée de  500 km pour la surveillance de l’espace aérien togolais.

COMMANDANTS BASE SUCCESSIFS DE LA BCN

La BCN a été commandée dès sa création par les officiers air de la coopération française. Le commandement ne sera confié aux officiers air de l’armée de l’air togolaise qu’à compter de 1992.

On dénombre aujourd’hui onze (11) officiers qui se sont succédés au poste de commandant de la BCN dont cinq (05) premiers issus de la coopération française :

  • Lieutenant-colonel BERTHONNEAU Jacques : d’octobre 1982 à juillet 1983 ;
  • Lieutenant-colonel ROVILLE Jacques : de juillet 1983 à juillet 1985 ;
  • Lieutenant-colonel GATIN Jean-Pierre : de juillet 1985 à juillet 1988 ;
  • Lieutenant-colonel LETOULLEC Roland : de juillet 1988 à juillet 1989 ;
  • Lieutenant-colonel SAUBOUA Bernard : de juillet 1989 à juillet 1992 ;
  • Lieutenant-colonel NANDJA Zakari : de juillet 1992 à décembre 1994 ;
  • Lieutenant-colonel AYEVA Essofa : de décembre 1994 à octobre 1998 ;
  • Lieutenant-colonel ARADJO Wemniba : d’octobre 1998 à août 2002 ;
  • Commandant KPAKPABIA Bayakidéou : d’août 2002 à septembre 2012 ;
  • Colonel MAKOUYA Balikou : de septembre 2012 à octobre 2015 ;
  • Lieutenant-colonel DJATO Tassounti : d’octobre 2015 à nos jours (nommé Chef d’Etat-major de l’armée de l’air en octobre 2020).

 

II-6     DEVISE DE LA BCN

Afin d’illustrer son idéal, sa motivation et ses règles de conduite, la BCN a opté pour devise :

« S’ELEVER POUR VAINCRE ».