Le Régiment Parachutiste Commando (RPC) de Kara a un nouveau chef de corps : Le Lieutenant-Colonel ALI Bouwakibè

Le Régiment Parachutiste Commando (RPC) de Kara a un nouveau chef de corps : Le Lieutenant-Colonel ALI Bouwakibè

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Lieutenant-Colonel ALI Bouwakibè a pris officiellement le commandement du Régiment Parachutiste Commando (RPC) ce samedi 27 août 2022 lors d’une cérémonie de passation de commandement présidée par le Colonel KOLEMAGAH Kassawa, Chef d’état-major de l’Armée de Terre. La cérémonie s’est tenue en présence des autorités militaires du 4ème secteur militaire, du Préfet de la Kozah et de certaines autorités civiles de la Préfecture de la Kozah.

Nommé par arrêté n° 22-00361/ MINARM/CAB/22 du 11 août 2022, le Lieutenant-Colonel ALI Bouwakibè, précédemment commandant du Groupement de Sécurité Présidentielle (GSP) a officiellement réçu le drapeau des mains du Colonel, Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre symbolisant sa prise effective de fonction. Par la formule : « officiers, sous-officiers et militaires du rang du Régiment Parachutiste Commando, de par le Président de la République, chef des Armées, vous reconnaîtrez désormais pour chef, le Lieutenant-colonel ALI ici présent et vous lui obéirez en tout ce qu’il vous commandera pour le bien du service, l’exécution du règlement militaire, l’observation des lois et le succès des armes du Togo » prononcée par le Chef d’état-major de l’ armée de terre lors de la remise du drapeau, il est désormais le 11ème Chef de corps du Régiment Parachutiste Commando.

Le chef de corps entrant et le chef de corps sortant lors de la passation de consignes

Au terme de cette cérémonie solennelle déroulée devant le personnel de cette prestigieuse unité, les chefs de corps sortant, le Lieutenant-colonel KOMBATE Latiembè et entrant, le lieutenant-Colonel ALI Bouwakibè se sont retirés au bureau réservé au chef de corps pour la signature des procès-verbaux en présence du chef d’état-major de l’armée de terre. Par la suite, les trois personnalités ont ensuite rejoint l’assistance pour le vin d’honneur au cours duquel chacun a délivré son allocution sous des regards admiratifs. Les premiers à monter au créneau furent les deux chefs de corps ; d’abord le sortant puis ensuite l’entrant.

Les officiels ayant pris part à la cérémonie

Dans son allocution, le Lieutenant-colonel KOMBATE Latiembè a dit sa « fierté d’avoir eu le privilège d’être le Chef de corps du RPC ». Aujourd’hui, appelé à de nouvelles fonctions dans la partie septentrionale du Togo, il a passé en tout un (01) an et six (06) mois à la tête du Régiment Parachutiste Commando. Il est désormais le chef de corps du 2ème Bataillon d’Intervention Rapide (2ème BIR) initialement basé à Sotouboua et redéployé au nord du pays par permutation avec le 4ème Régiment d’Infanterie (4ème RI) et Commandant la force de l’Opération Koundjoaré.

Le Lieutenant-colonel ALI Bouwakibè, nouveau chef de corps du RPC

A la suite de cette intervention ce fut le tour du Lieutenant-colonel ALI Bouwakibè de prendre la parole. Il a tenu d’abord à exprimer sa gratitude et ses remerciements à la haute hiérarchie militaire pour le choix porté en sa modeste personne comme commandant le RPC. « L’accélération de la montée en puissance des Forces Armées Togolaises impulsée par le Chef de l’Etat permettra à n’en point douter de porter un coup d’arrêt à la menace terroriste » a-t-il martelé lors de son discours de circonstance. Le Lieutenant-colonel ALI Bouwakibè désormais commandant le RPC a fait sa formation initiale à l’Ecole de Formation des Officiers des Forces Armées Togolaises (EFOFAT Pya) de 1996 à 1999. Il est de la deuxième promotion baptisée « Promotion 13 Janvier ». Il a commandé la 6ème Compagnie du Régiment Commando de la Garde Présidentielle (6e Cie/RCGP) de 2006 à 2014, de 2017 à 2018 il a été adjoint au chef de corps du régiment commando de la garde présidentielle avant de prendre les rênes du Groupement de Sécurité présidentielle de 2018 à 2022.

Dans son discours de circonstance, le Chef d’état-major de l’armée de Terre s’est adressé au chef de corps sortant en des termes élogieux pour le féliciter et le remercier au nom du Chef d’état-major général des FAT pour le travail abattu dans une période aussi courte passée à la tête du RPC. Aussi, lui a-t-il souhaité une bonne chance dans ses nouvelles responsabilités. A l’endroit du chef de corps de corps entrant, il l’a appelé à améliorer et à fructifier le potentiel humain et matériels laissé à son commandement tout en souhaitant plus d’innovation et de créativité en ne perdant pas de vue que l’unité qu’il commande désormais « fait partie des unités choc des Forces Armées Togolaises ». Il a rappelé la situation sécuritaire à laquelle est confrontée le Togo notamment la menace terroriste en invitant à la sauvegarde de l’intégrité territoriale. Vis-à-vis de la troupe, il s’est exprimé en ces termes : « je vous demande de le reconnaitre comme votre chef et vous devez tous contribuer à la réussite des missions globales des FAT. Enfin, il les a invités à demeurer « loyaux, disciplinés, engagés, fidèles et soudés » derrière le nouveau chef. La cérémonie s’est achevée par la remise de la fiche de commandement au nouveau chef de corps.