Le genre et les droits humains au cœur d’une formation au profit du personnel des FAT à Kpalimé

Le genre et les droits humains au cœur d’une formation au profit du personnel des FAT à Kpalimé

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une formation en genre et droits humains à l’endroit du personnel des Forces Armées Togolaises (FAT) se tient du lundi 18 au vendredi 22 juillet 2022 à Kpalimé dans la Préfecture de Kloto. Cette formation qui vise une meilleure implantation des concepts genre et droits humains en appui aux efforts des forces armées togolaises (FAT) se veut être un cadre de partage d’expérience entre les experts et le personnel des forces armées. Elle est une initiative du Projet d’intégration du genre et de l’autonomisation des femmes dans le secteur de la défense et dans les opérations de maintien de la paix (PIGAF-OMP) avec le soutien financier de l’initiative ELSIE.

les officiels et la formatrice de l’atelier

Cette session est Présidée par le Dr KPETIGO Kossi, coordinateur de PIGAF-OMP et est marquée par la participation du lieutenant-colonel TABATE Makliwè, directeur des ressources humaines du ministère des armées, du médecin lieutenant-colonel KENOU Adjovi Egnonam, point focal genre des FAT, des membres de la cellule genre du ministère des armées et de l’unité de gestion du PIGAF-OMP.

Durant quatre jours, les participants à la formation seront outillés sur trois modules qui sont la définition du genre et ses concepts, les violences basées sur le genre dans les espaces particuliers comme celui des FAT et les droits humains.

L’objectif de cette activité est de renforcer les capacités du personnel des FAT sur la notion du concept du genre et des droits humains.  Elle leur permettra d’identifier les méthodes et approches de lutte contre le harcèlement sexuel dans les FAT et d’être outillés sur les concepts et principes des droits humains dans le secteur de la défense et des opérations de maintien de la paix.

Dans son mot, le Dr ADANDOGOU AGOUNKE Jaennine, Présidente du réseau paix et sécurité pour les femmes dans l’espace CEDEAO, partenaire du PIGAF-OMP et experte formatrice a souligné qu’au bout de quelques jours de formation et d’échanges, un plan d’action pour les années à venir sera élaboré pour accompagner les démarches en cours vers les objectifs fixés en vue d’une participation plus accrue des femmes dans les Opérations de Maintien de la paix.

Le Dr KPETIGO Kossi, coordinateur du PIGAF-OMP a vivement souhaité que tous les participants tirent le meilleur de la séance afin de contribuer à l’intégration totale du genre dans toutes les armées. Il a saisi cette occasion pour saluer le leadership de Madame le Ministre des Armées pour son implication personnelle dans la réalisation des activités du PIGAF-OMP et au Fonds Elsie qui en est le partenaire financier.

Les participants en séance de travail

Saluant les efforts de la haute hiérarchie pour la tenue de cette formation, le lieutenant-colonel TSEPUIA Komi du Corps des Sapeurs Pompiers, a souligné qu’elle vient à point nommé compléter les efforts du commandement dans la mesure où elle leur permettra de bien outiller les éléments dans leurs unités respectives.  

 Ce séminaire de formation se situe dans le cadre de la réduction des disparités liées à la représentativité des femmes sur le plan de la prise de décision afin d’encourager leur déploiement dans les opérations de maintien de la paix.