Le chef des armées visite les militaires de l’opération Koundjouaré

Le chef des armées visite les militaires de l’opération Koundjouaré

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le chef de l’Etat SEM Faure Essozimna GNASSINGBE a enfilé son costume de chef des armées pour une descente au poste de combat avancé (PCA) de Namoudjoga, pour s’enquérir du déroulement de l’opération Koudjouaré et encourager les militaires déployés dans cette opération. Il était accompagné du ministre des armées, du ministre de la sécurité et de la protection civile, du chef d’état-major des FAT, du chef d’état-major de l’armée de terre et plusieurs hauts gradés des FAT. 

Suite à sa descente, le chef des armées a visité un check-point situé non loin du PCA pour écouter et échanger avec les militaires occupant la position. Il s’est ensuite rendu au PCA de Namoundjoga où il a suivi une présentation et une analyse de la situation sur la zone d’opération. Le chef de l’état a, à la suite des présentations, félicité le commandant de la force et la hiérarchie militaire pour l’organisation et l’exécution des missions. Il a dans ses orientations appelé les militaires à plus de vigilance dans un contexte régional de plus en plus contesté et en proie à de multiples attaques, d’où la nécessité de maintenir infranchissable par les djihadistes le bouclier septentrional que constitue l’opération Koundjouaré.

Après le vote de la loi de programmation militaire le 08 décembre 2020 couvrant la période 2021-2025, qui consolide la refondation des FAT entamée en 2014, les FAT sont des lors outillées pour faire face aux multiples défis sécuritaires locaux et régionaux.

Dans son adresse à la troupe, le chef de l’Etat a d’abord félicité les soldats projetés dans cette opération pour le travail abattu avec bravoure et détermination. Il les a exhortés à plus de vigilance, d’ardeur et à plus de collaboration avec la population locale. Il a par ailleurs émis la volonté d’accroitre leur capacité opérationnelle dans un bref délai pour être plus efficace dans la lutte contre l’insécurité et le terrorisme.

Il est à rappeler que c’est la 2ème visite sur le terrain du Président de la République depuis le déclenchement de l’opération par lui-même le 11 septembre 2018.