L’affermissement des liens civilo-militaires au cœur d’une conférence à l’Université de Lomé

L’affermissement des liens civilo-militaires au cœur d’une conférence à l’Université de Lomé

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une conférence sur le thème « l’armée et l’affermissement des fonctions civilo-militaires : Essor de la fonction duale de la force terrestre, restauration de la confiance et promotion patriotique au Togo » s’est tenue le vendredi 07 octobre 2022 à l’auditorium de l’Université de Lomé. Cette conférence animée par des membres du gouvernement, des officiers supérieurs des Forces Armées Togolaises et des spécialistes des questions stratégiques et militaires, a été couplée de la cérémonie de lancement de l’Institut des Etudes Stratégiques (IES) de l’Université de Lomé.

Aux côtés du Ministre des Droits de l’Homme, de la Formation à la Citoyenneté et des Relations avec les institutions de la République, Christian TRIMUA, de celui de la Communication et des Médias, Professeur AKODAH Ayewouadan et du président de l’Université de Lomé, Professeur Komlan Dodzi KOKOROKO, les Forces Armées Togolaises ont présenté une communication sur le thème « Relations civilo-militaires au niveau infra-fonctionnel ».
Cette thématique a été abordée par le Commandant DEVO Silété, Directeur de l’Agence nationale d’identification qui dans sa présentation, a retracé l’histoire politico-militaire du Togo et la modernisation des FAT portée notamment par la loi de programmation militaire (2021-2025).

Membres du gouvernement et officiels ayant pris part à la conférence

Il a également fait cas de la démarche de la simple cohabitation qui existait entre les Forces Armées Togolaises et la composante civile et celle de collaboration insufflée aujourd’hui par le haut commandement militaire. Depuis les années d’indépendances lors desquelles existait une relation de méfiance entre les FAT et les civils, une relation de confiance est aujourd’hui, observée entre les deux composantes de la nation, a-t-il ajouté.

Sociologue politique et militaire, Directeur scientifique de l’Observatoire des Forces morales au centre de recherche des écoles de Saint-Cyr Coetquidan, le Professeur AXEL AUGE est auteur de plusieurs ouvrages dont « Réformer les armées africaines », « Les armes et la plume. Sociologie du parcours professionnel des officiers de l’armée de Terre à l’université » et « le soldat et l’intime. Les familles face au traumatisme psychique de guerre ».

Commandant DEVO Silété, Directeur de l’agence nationale d’identification

Intervenu sur le thème « l’armée et l’affermissement des relations civilo-militaires : Essor de la fonction duale de la force terrestre, restauration de la confiance et promotion patriotique au Togo », le Professeur AUGE a relevé que les FAT, dans leur fonction duale, conjuguent efficacement, leurs actions au profit des populations (consultations médicales, construction d’infrastructures routières etc.) et les relations qu’elles entretiennent avec les populations civiles sur les théâtres d’opération. « Dans l’objectif de raffermir les relations civilo-militaires, il est nécessaire de consolider les espaces de dialogue partagé entre toutes les composantes sociales. Celles-ci serviront de vecteurs de diffusion d’un esprit de défense dans l’espace public », a-t-il recommandé.

Vue des participants à la conférence

L’Institut des Etudes Stratégiques a pour mission de contribuer à améliorer les relations qui existent entre l’armée et les civils. Pour le Professeur Koffi TSIGBE, Directeur de la Recherche et de l’Innovation de l’Université de Lomé, l’institutionnalisation de l’IES est une « opportunité pour les universitaires, de faire valoir les résultats de leurs recherches pour le développement du Togo ».