Formation en médecine de catastrophe au profit des élèves officiers médecins de la 8ème année

Formation en médecine de catastrophe au profit des élèves officiers médecins de la 8ème année

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Une formation en médecine de catastrophe au profit des élèves officiers médecins de la 8ème année de l’Ecole du Service de Santé des Armées de Lomé (ESSAL) s’est tenue du 27 juin au 07 juillet 2022. Le but de la formation est d’accroitre leurs connaissances et leurs savoir-faire dans la prise en charge efficace du flux des patients en situation d’urgence.

Simulation de prise en charge des blessés

Initiée par l’ESSAL grâce à l’appui technique et financer par la coopération française et la société française de médecine de catastrophe, cette formation a permis à vingt-et-un élèves officiers médecins dont douze Togolais, cinq Béninois, un Malgache, un Congolais et deux Camerounais d’obtenir pour la première fois le diplôme universitaire en médecine de catastrophe.

Face aux défis actuels que sont l’extrémisme violent, le terrorisme, les inondations, les pandémies etc., il est nécessaire de préparer le personnel soignant aux déploiements d’urgence.  Cette session représente à cet effet une plus-value qui permettra aux élèves officiers médecins de faire face à un plus grand nombre de victimes   et de mieux s’intégrer dans la chaine de coordination de secours.

Les secouristes pompiers en action dans le scénario

La première phase de la formation a pris en compte la théorie sur la médecine de catastrophe alors que la seconde s’est déroulée par un exercice de simulation d’urgence joué au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de Paix (CEOMP). Cet exercice a impliqué conjointement le Groupement d’Intervention et de Lutte Antiterroriste (GILAT), la Gendarmerie Nationale, la Police Nationale, les Sapeurs-pompiers et les médecins qualifiés en médecine de catastrophes.

Pour le Colonel DJIBRIL Mohaman, directeur du central du service de santé des armées, cette formation vient à point nommé renforcer les compétences des jeunes médecins de la 8ème année. Il a saisi l’occasion pour remercier tous les acteurs notamment la coopération française grâce à son appui dans l’atteinte des objectifs de ladite formation.

Vue partielle des jeunes médecins ayant reçu la formation de médecine de catastrophe lors du débriefing après exercice

Les récipiendaires ont exprimé un sentiment de fierté et de gratitude envers l’ESSAL pour avoir acquis des compétences indispensables en vue de répondre efficacement aux situations réelles de catastrophes en minimisant les risques en urgence.