Relève du 9ème bataillon togolais de la minusma

Relève du 9ème bataillon togolais de la minusma

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Dans le cadre de la relève du 8ème contingent togolais de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA), 87 éléments précurseurs du 9ème bataillon togolais de  la Minusma se sont envolés ce mardi 9 novembre 2021 pour le Mali à partir de l’aéroport Gnassingbé Eyadéma. Ceci marque le début d’un long programme de rotations qui s’étalera sur un mois et demi.

Arrivée combatt adjoint du 8ème bataillon

Au total  87 militaires officiers, sous-officiers et militaires du rang du 9ème bataillon togolais de la Minusma ont quitté leur patrie pour une durée d’un an, laissant derrière eux, familles, amis et proches en direction du Mali pour remplacer leurs collègues du 8ème  bataillon en fin de mission d’une année.

Après cinq mois de formations dans plusieurs modules suivis au Centre d’Entraînement aux Opérations de Maintien de la Paix, le bataillon qui est en train d’être déployé est aguerri pour mener à bien ses missions en terre malienne. En dépit du contexte particulier de crise sanitaire dans lequel la relève se fait, ces hommes et femmes sont sereins et déterminés à travailler pour contribuer au retour de la paix dans ce pays ami.

Le contingent togolais sur le théâtre malien est composé d’un bataillon, de deux unités de polices constituées et d’un hôpital niveau 2, de plusieurs militaires observateurs et d’état-major.

En prélude à ce déploiement, le chef d’état-major général des forces armées togolaises (FAT), le général de brigade MAGANAWWE Dadja a eu un entretien avec le 9ème bataillon togolais de la Minusma le samedi 06 novembre 2021 au centre d’entraînement des opérations de maintien de la paix. Une occasion pour le commandement, de rappeler à ces soldats de la paix, les fondamentaux avant leur départ, et leur transmettre le message du chef des armées, et du ministre des armées.

Soulignons que le professionnalisme et le savoir-faire des casques bleus togolais sont régulièrement salués et honorés par les instances de l’ONU depuis leur premier déploiement en 2013.