Commémoration de l’Attaque terroriste du 23 Septembre

Commémoration de l’Attaque terroriste du 23 Septembre

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le Ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général de Brigade YARK Damehame représentant Son Excellence Monsieur le Président de la République a présidé, ce vendredi à la place des martyrs de Lomé, la cérémonie d’hommage aux victimes de l’agression terroriste du 23 septembre 1986. Pour la circonstance, il était accompagné des présidents des institutions et des membres du gouvernement ainsi que de plusieurs personnalités administratives, militaires, religieuses et coutumières.

23 septembre 1986-23 septembre 2022 : il y a exactement 36 ans que le destin de notre pays se jouait. Des terroristes puissamment armés venus de l’extérieur du territoire national, avaient en effet pris d’assaut certains points névralgiques et stratégiques de la capitale Lomé faisant plusieurs victimes et de nombreux blessés dans les rangs des forces de défense et de sécurité et au sein de la société civile.

En souvenir de ces héros, les Forces Armées Togolaises (FAT) ont commémoré ce vendredi 23 septembre 2022, sur toute l’étendue du territoire nationale, le 36ème anniversaire de ce triste évènement qui continue de hanter les esprits.

Vue des officiels présents à la commémoration

A Lomé, la cérémonie de dépôt de gerbe de fleurs, présidée par le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général de Brigade YARK Damehame, représentant le chef de l’Etat, a eu lieu à la place des martyrs. Étaient présents, les membres du gouvernement, les députés à l’Assemblée nationale, des représentants d’institutions de la république, des officiers supérieurs des Forces Armées Togolaises ainsi que d’éminentes personnalités administratives et coutumières.

C’est à 07 heures 33minutes exactement que le ministre de la sécurité et de la protection civile, Général de Brigade YARK Damehame a déposé la gerbe de fleurs au pied de la stèle érigée en mémoire de ceux qui « sont morts pour la patrie ». Ce geste qui rappelle la reconnaissance du peuple vis-à-vis du sacrifice de ces hommes a été suivi de la sonnerie aux morts et de l’exécution de l’hymne national, « terre de nos aïeux ».

Vue des autorités politiques et militaires

Il faut rappeler que ce triste souvenir s’était soldé par la victoire de ces braves togolais qui se sont opposés avec bravoure et exemplarité. Le sacrifice de ces vaillants fils nous rappelle, à l’heure où notre environnement sécuritaire est mis à rude épreuve, la nécessité de promouvoir l’esprit de défense et de sécurité collective.

La réponse la plus efficace à cette nébuleuse doit être collective et le devoir républicain de défense de territoire doit prendre le pas sur toutes les autres considérations qu’elles soient politiques, religieuses, corporatistes ou culturelles.